Uncategorized

Le harcèlement sexuel

Depuis quelques jours, une femme admirable a brisé le silence sur une pratique dont on parle peu souvent. Elle a osé s’exprimer malgré le fait que notre société, lui serait défavorable. Elle a posé un acte de courage. Elle devrait être applaudie et soutenue. Mais que remarquons nous?

De part et d’autre, des personnes se lèvent et justifient la perversion des uns et des autres. Les coupables, semble t’il, sont ces femmes, ces victimes. Certains pensent même qu’on devrait édicter des lois pour « contrôler » l’habillement des femmes, et les empêcher de se maquiller. En 2020, certains veulent restreindre la liberté des femmes.

Moi aussi.

D’après les statistiques d’ONU Femme, 7 femmes sur 10 au cours de leur vie ont été victimes de harcèlement sexuel et d’autres formes d’agressions sexuelles. 7 femmes sur 10 ça fait 70 femmes sur 100, 700 femmes sur 1000, 7000 femmes sur 10000 etc…. Cela veut dire que quasiment toutes les femmes que vous rencontrez ont déjà à un moment de leur vie été harcelées sexuellement. Vos filles,vos mères, vos sœurs, vos épouses,vos fiancées, vos petites amies, vos amies, des femmes que vous connaissez et côtoyez ont a un moment de leurs vies été des victimes. Selon cette même organisation, généralement le harcèlement sexuel commence dès que la petite fille devient adolescente. Vous voulez donc dire que sur 10000 femmes, 7000 se sont faites harceler parce qu’elles se sont habillées trop sexy? Un problème se pose.

Qu’est-ce qui dérange tant dans la façon dont les femmes s’habillent ? La liberté. Certains ont du  mal avec le fait qu’une femme puisse se mettre en valeur. On le sait, la frontière entre le vulgaire et le sexy est mince. Très mince. Néanmoins, cela ne justifie en aucun cas que l’on harcèle sexuellement une femme. Des bouts de tissus ne justifient pas qu’une femme ou qu’une fille se fasse harcelée.

Le second problème que pose cette justification problématique concerne les hommes. On dépeint les hommes comme des êtres incapables de se contrôler. Des êtres aux instincts bestiaux prêts à se jeter sur tout ce qui passe du moment où les bouts de tissus recouvrant ces corps féminins seraient trop révélateurs. Et la pauvre proie qui voudrait échapper à ce châtiment devra se vêtir à en suffoquer sous d’immenses couches de vêtements.

D’ailleurs, le fait que même vêtues de burka, certaines femmes se fassent violées et harcelées prouve qu’il n’est donc pas question de vêtements ici. S’habiller en cachant ses formes n’a jamais empêché une femme de se faire harceler. Peu importe la tenue, les femmes sont hypersexualisées et cela dès que la petite fille devient adolescente. Alors, utiliser ce prétexte pour justifier cet acte ignoble est aberrant.

Que ce soit dans les écoles, sur leurs lieux de travail ou dans la rue, peu de femmes vous diront qu’elles se sentent en sécurité. Oui les textes de lois existent. Mais combien de femmes arrivent à porter plainte? Certaines sont menacées,  d’autres ont peur du regard de la société, de ce regard pesant qui les blâment elles, alors qu’elles ont subies un traumatisme. Alors elles préfèrent se taire. D’autres encore, ne parleront jamais parce que de toutes les façons, justice ne leur sera pas faite. Et le coupable ne sera pas vraiment inquiété pour son acte. Voilà comment on se retrouve de 7000 femmes sur 10000 victimes d’agressions sexuelles à quelques cas jugés, cas qui constituent une goutte d’eau dans cet océan.

Ce qui différencie l’être humain des autres animaux est sa capacité de contrôle. Il serait temps qu’on éduque les garçons d’aujourd’hui pour qu’ils soient des hommes respectables et respectueux de la femme demain. Il est temps que la justice applique réellement les textes existants afin de décourager les personnes vicieuses et perverses qui abusent de leur statut d’autorité pour contraindre leurs subordonnés à faire des choses auxquelles ils ne consentent pas.

Nous racontons nos histoires et vous nous traitez de menteuses. Nous nous taisons et vous nous demandez pourquoi nous n’avons rien dit.

Il est aussi temps  de nous revoir, d‘apprendre la notion de consentement et d’arrêter de juger les victimes. Ce ne sont pas elles les personnes répréhensibles de ces histoires sordides. Sachez que le harcèlement sexuel est puni par la loi. Alors aux victimes, ne vous taisez pas. Osez briser le silence. Une voix a du mal à se faire entendre. Mais des centaines de voix qui crient ne passent pas inaperçues.

N’ayez pas peur, ici sur Agoodojie, nous vous donnons de la force.

1 réflexion au sujet de “Le harcèlement sexuel”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s