Femme Badass Du Mois, Homme Badass du Mois

Le personnage badass mystère

« La liberté d’être, de choisir devrait être un acquis pour tous ». C’est la phrase qui représente au mieux notre personnage badass du mois.

Née dans une ville urbaine, elle est issue d’une famille modeste africaine. Nous la nommerons X(pas en hommage à Malcom X, mais parce que nous choisissons de maintenir l’anonymat😉, pour le moment).

Femme, femme,…qui es-tu?

Pinterest

X a fréquenté dans des établissements de très bonne renommée et y a fait un beau parcours scolaire.

Quoiqu’elle soit née et ait grandi dans un environnement qu’on pourrait qualifier de moderne, d’intellectuel, X a toujours été considéré de par ses actes et manières de penser, comme une fille rebelle. Rebelle? Mais pourquoi ou comment?

Eh bien, X prône l’égalité des genres, elle est de ceux qui épousent l’idée selon laquelle un enfant doit avoir la possibilité de porter le patronyme de ses deux parents. Sa détermination dans cette démarche, lui a même valu de vifs échanges familiaux, lui interdisant d’aller jusqu’au bout de son action.

L’université fut pour elle un autre combat. Ses parents lui avaient déjà tracé tout un avenir. Elle devait évoluer dans tel domaine, et à cet âge précis, avoir déjà une vie de couple « stable ». Mais tout cela, c’était sans compter sur son avis.

Les projets que X avait pour son avenir étaient différents de ceux élaborés par ses parents. X voulait étudier autre chose, ce qui n’était pas au goût de ces derniers qui l’ont même menacé de ne plus la soutenir financièrement si elle s’entêtait à ne pas faire ce qu’eux ils veulent.

On entend souvent dire que l’université est l’antichambre de la vie active. Bien au contraire, c’est déjà la vie active. On est confronté de plein fouet aux différentes idées qui animent la société: que ce soit la masculinité toxique, la misogynie, les stéréotypes de genres,…

Homme, homme… que vis-tu?

Pinterest

C’est dans tout ce fouillis de monde et méli-mélo d’idées, qu’elle fera la rencontre de Y. Y était non pas un étudiant comme elle, mais un jeune artisan. Intelligent et charmant, il faisait parler sa créativité par ses mains.

Venant de deux environnements différents, ils avaient néanmoins des points en commun: un choix de vie tout tracée par les parents, une imposition de choix ou de profil de compagnon, le privilège du masculin sur le féminin, le droit de rêver, mais pas trop, le mal amour, l’incapacité d’être soi dans une société qui vous veut dans un moule,…

Moult discussions menées entre eux laissaient entrevoir le travail de la société.
Y, ne comprenait pas qu’on puisse employer le terme violé.

Pour lui, un homme ne viole pas mais prend ce qui est à lui; il ne comprenait pas qu’elle soit contre l’excision car dit-il, c’est pour protéger la femme, afin qu’elle se préserve.

Il ne se rendait même pas compte des privilèges dont il bénéficie à savoir le droit à la parole, la liberté d’aller et venir sans rendre de compte, etc. Pour lui, les femmes ne jouent que le rôle « d’éternelle victime ». Et pourtant, il n’est pas à l’abri d’un certain mal-être.

Quand il arrivait à se confier à X, et que celle-ci lui conseillait d’en parler à des professionnels ou à sa famille, il s’offusquait en lui répondant qu’un « vrai homme » subit et gère tout en silence.

Y n’était qu’un pur produit de la société. Le milieu dans lequel vous êtes devrait définir vos manières de penser. Mais comment penser différemment lorsque vos environnements ne sont composés que de mêmes personnes. Ces personnes avec les mêmes idées qui constituent la société.

La rencontre de ces deux fut bénéfique pour chacun d’eux. Il lui a permis de voir le magnifique travail que fait la société et elle, lui a permis de voir les choses, comme elles sont et quels griefs cette société créée.

Je suis aussi badass!

Google

Vous l’auriez remarqué (ou peut-être pas), nos personnages badass mystères, ne sont autres que vous, nous.

Tous autant que nous sommes, nous sommes des personnages badass. Nous n’avons pas besoin que la société nous reconnaisse comme tels ou que les moteurs de recherche nous catégorisent comme cela.

Que ce soit une mère célibataire qui se peine pour élever son/ses enfant.s, subvenir à ses besoins et aux leurs; une étudiante qui coûte que coûte maintien le cap dans ses études pour réaliser ses rêves, malgré les pressions sociales; ou encore un homme qui se bat contre les stéréotypes de genre.

Ne serait-ce que par nos actions, aussi petites qu’elles soient, ne serait-ce même que par un « non » ou un « oui » par rapport à une situation, ou un événement, si nous améliorons un temps soient peu les conditions des nôtres, alors oui, nous sommes badass.

L’une des choses importantes est d’avoir foi aux combats que vous menez. Aucun combat n’est petit.

Et même si c’était le cas, qu’il ne vous échappe que « le bonheur vient de l’attention prêtée aux petites choses, et le malheur de la négligence des petites choses ». Participons donc à notre échelle, à notre niveau, au bonheur de la société.

Vous pouvez suivre le chemin qu’on vous a tracé et suivre le vôtre également. Le plus important est d’apprendre à vous faire confiance et à votre intuition.

Merci d’être avec nous dans cette aventure. Cet article est un petit hommage à vous nos lecteurs, qui comme nous, sont en pleins questionnement sur la société et son mode de fonctionnement.

Agoododjié! 🌻

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s