GirlsTalk

8 faits insolites sur l’appareil génital féminin

L’appareil génital féminin semble être un véritable mystère, même pour les personnes qui en possèdent un. On voit partout mille et une astuces pour le changer, le modifier ou le rendre plus attrayant. J’aime à penser pourtant que la nature est parfaite.

Il est donc important d’en apprendre plus sur nos appareils génitaux afin de ne pas tomber dans le piège de la société. C’est la raison pour laquelle, aujourd’hui dans cet article GIRLTALK nous vous proposons de découvrir tout en fun des faits insolites sur l’appareil génital féminin.

Tous les appareils génitaux féminins sont différents.

L’appareil génital féminin comprend la vulve, le vagin, l’utérus, les trompes et les ovaires. La vulve comprend tout ce que l’on voit à l’extérieur, c’est à dire les lèvres (grandes et petites), le clitoris, et l’orifice vaginal Aka la porte d’entrée du vagin. Quelque part entre ces deux derniers se trouve l’orifice urétral (aka la porte de sortie de l’urine).

Tout comme l’empreinte digitale ou l’ADN, les vulves sont toutes uniques et différentes. Petites ou grandes, avec les lèvres recroquevillées ou au contraire plus larges, le clitoris timide ou plutôt proéminent… Bref, tout ce que vous pouvez imaginer existe déjà et est unique. Et c’est ça la beauté de la nature. Inutile donc de vous comparer ou de vous sentir étrange, car il n’existe pas un modèle standard comme la pornographie tend à nous le faire penser.

Le vagin s’auto-nettoie

Comme l’œil avec ses clignements de paupières, le vagin s’auto- nettoie avec son arsenal de fluides et de bactéries. On parle de « bonnes bactéries » bien sûr ! Elles constituent le microbiote naturel du vagin ou la flore vaginale.

Les sécrétions provenant du col de l’utérus permettent d’éliminer les « déchets » en les repoussant vers l’extérieur, et les super microbes vaginaux empêchent le développement et la prolifération d’autres germes pathogènes. Il s’agit ainsi d’un équilibre parfait.

Néanmoins cette flore est extrêmement sensible. Quand vous utilisez du savon, des gels et autres produits pour « nettoyer » votre vagin, c’est en ce moment que vous déséquilibrez complètement son milieu. Vos super bactéries s’affaiblissent, les sécrétions sont modifiées, et là bonjour les infections !

Comme je l’ai dit un peu plus haut, la nature est bien faite. Vous n’avez nul besoin de nettoyer votre vagin. Il fait le job tout seul. Une autre remarque, il n’est pas supposé sentir la rose, l’ananas ou le coco. Les parfums vaginaux sont également un vrai danger pour votre flore vaginale. Alors évitez. Laissez-le vivre sa vie et vous vous en sentirez mieux au quotidien.

Le vagin a le même PH que… la bière !

Le potentiel hydrogène du vagin se situe généralement entre 3.8 et 4.5. La bière quant à elle a un PH de 4.5. On peut donc en conclure que le vagin a une acidité similaire à la bière. Marrant n’est ce pas ? A tous les amateurs de bière, vous savez ce qu’il vous reste à faire 😉 !

L’alimentation à un effet sur l’appareil génital

Vous saviez que manger beaucoup d’ail, d’oignon ou de viande pouvait renforcer votre odeur vaginale? Eh bien certaines études ont prouvé que l’alimentation pouvait avoir un impact sur la santé du vagin. Rassurez-vous, vous ne sentirez pas l’oignon d’en bas, néanmoins l’effet existe. Certains aliments comme le soja ou le yaourt ont des effets positifs sur le vagin, notamment le maintien de l’équilibre du pH ou la diminution de la sécheresse vaginale.

On peut casser des noix… avec le vagin

Oui, vous avez bien lu! Il est possible de casser des choses et même de soulever des poids avec le vagin. En effet, le périnée (le muscle qui prend en compte le pelvis, l’anus et le vagin) peut-être musclé. Il est extrêmement puissant et avec une pratique régulière, il peut être utilisé pour soulever du poids. Incroyable n’est ce pas?

On peut péter du vagin

Il nous est déjà arrivées à toutes au moins une fois d’être dans une situation où tout à coup on entend un pet pas comme les autres. Sans odeur et sans prévenir, le pet vaginal débarque et crée soit un fou rire, soit de l’embarras, soit les deux.

Il faut savoir que les “frouts”, ou pets vaginaux, sont assez courants. Ils peuvent se produire pendant un rapport sexuel et sont causés par une entrée d’air dans le canal vaginal. Il n’y a ainsi aucune raison d’avoir honte si jamais cela vous arrive. Il vaut mieux en rire.

Le clitoris est l’organe qui possède le plus de terminaisons nerveuses

Durant longtemps, on a cru que le clitoris possédait 8000 terminaisons nerveuses (ce qui est déjà énorme), une étude récente montre toutefois qu’il en posséderait plus de 10 000 plutôt. De plus, son réseau de terminaisons nerveuses est bien plus dense que dans le gland pénien. Il est donc beaucoup, beaucoup plus sensible que ce dernier!Alors ne le négligez pas dans le plaisir !

Le clitoris peut disparaître s’il n’est pas stimulé

Il s’agit de l’atrophie du clitoris, un phénomène qui se produit pendant l’absence prolongée de stimulation sexuelle. Quand on est excité, le clitoris se gorge de sang. Sans cette stimulation, il peut s’assécher, s’amincir et totalement disparaître.

Alors, notre corps n’est-il pas fabuleux ? Dites-nous en commentaires lequel de ces faits insolites vous connaissiez ? Lequel vous as le plus surpris? Lequel aimeriez-vous partager avec nous?

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s