Femme Badass Du Mois

Viola Davis, le diamant noir hollywoodien

Viola Davis est une actrice hors pair qu’on ne présente plus. Elle avait connu un succès mondial grâce à son rôle dans le film La couleur des sentiments. Mais sa fabuleuse interprétation d’Annalise Keating, une brillante avocate et professeur de droit pénal dans la série How To get away with Murder l’a vraiment propulsée aux yeux du grand public.

Ses talents d’actrice sont incontestables et lui ont valu moult récompenses. Que ce soit sur les planches de Broadway ou sur le grand écran, Viola Davis a toujours su se distinguer et émouvoir le public. Elle est la première actrice afro américaine à avoir reçu un Emmy Awards. Néanmoins, si nous avons décidé de faire de cette actrice remarquable la Femme Badass de ce mois, c’est avant tout parce qu’elle est un modèle à suivre. Découvrons donc ensemble le diamant noir de Hollywood.

Viola Davis, un modèle de réussite

Viola n’est pas née avec une cuillère en argent dans la bouche. Elle a grandi dans la ferme de sa grand-mère avec sa mère son père et ses cinq frères et sœurs. Son père entraînait des chevaux et sa mère était une femme de ménage.

Viola est tombée amoureuse des arts quand elle était au lycée. Cet amour s’est très vite transformé en passion. Elle a poursuivi ses études universitaires dans ce domaine et s’est spécialisée dans le théâtre. Son milieu social de provenance a été sa principale source de motivation. Son envie de sortir de la pauvreté l’a poussée à s’investir corps et âme dans son art.

Sa carrière artistique a débuté en 1996 mais ce n’est qu’en 2011 que Viola s’est inscrite dans la mémoire collective grâce à son émouvante interprétation de la bonne Aibileen Clark dans La couleur des sentiments. Cette femme est un modèle de détermination. Aujourd’hui elle a reçu énormément de récompenses dont des Tony Awards pour ses rôles dans des pièces de théâtre.

Viola Davis, pour la représentation de la femme noire

 Viola Davis se bat pour une meilleure représentation de la femme noire dans le cinéma américain. Les rôles traditionnellement joués par des femmes noires dans l’histoire du cinéma étaient peu reluisants et ne donnaient pas une bonne image de celles-ci. Heureusement depuis quelques années on voit des femmes noires jouer des rôles de plus en plus variés offrant aux femmes noires la représentation dont elles avaient besoin.  

Viola Davis y est pour beaucoup. Dans son discours lors de la remise de son Emmy Awards, elle s’était exprimée en ces termes « La seule chose qui sépare les femmes de couleur de n’importe qui d’autre, ce sont les opportunités […]. On ne peut pas gagner un Emmy pour des rôles qui n’existent tout simplement pas ». Elle voulait ainsi exhorter les réalisateurs et scénaristes à créer des rôles plus réalistes aux femmes noires.

Elle a d’ailleurs elle-même insisté pour montrer au grand public la routine de beauté nocturne des femmes noires à l’écran. Dans How To get away with Murder, on voit Annalise Keating se démaquiller et enlever sa perruque le soir avant de se coucher. Cette scène qui semble si anodine à bouleversé des milliers de femmes noires à travers le monde. Ce genre de moments intimes à la femme noire étaient généralement occultés des films.

Viola Davis, une femme engagée

Viola est une femme engagée. Elle est une foncière défenseure des droits civiques des afro-américains. Elle lutte contre le racisme et dans ce but elle a créé une série policière, Two Sides. Cette série documentaire de 2018 dénonce les violences policières que subissent les Afro-Américains.

Viola Davis s’insurge aussi contre les violences faites aux femmes. Elle est une survivante de viol. Elle a vécu cette expérience traumatisante à un très jeune âge. Aujourd’hui, elle est une porte-parole des voix qui ne peuvent pas s’exprimer “Je suis consciente qu’il y a des femmes qui restent silencieuses. Les femmes qui n’ont pas de visages. Les femmes qui n’ont pas d’argent, qui n’ont pas la constitution de leur côté, et qui n’ont pas la confiance, et à qui les médias ne renvoient pas un sentiment d’estime de soi assez fort pour briser le silence ancré dans la honte et la stigmatisation de l’agression”.

Les inégalités salariales entre les femmes de couleur et les femmes caucasiennes sont aussi un sujet que Viola porte dans son cœur. En effet, les femmes de couleur sont beaucoup moins payées que leurs consœurs pour des rôles équivalents. Elle n’hésite pas à réclamer ce qu’elle vaut et se bat pour que ce soit le cas pour les autres femmes de couleur aussi.  

On m’appelle, on me dit que je suis ‘la Meryl Streep noire’, ‘Il n’y a personne comme toi’… OK, alors s’il n’y a personne comme moi, si vous le pensez vraiment, et bien vous devez me payez ce que je vaux !

Viola Davis

Viola a pavé la route pour la jeune génération. Il est plaisant de voir une femme noire, qui ne correspond pas aux critères de beauté eurocentristes s’imposer dans le cinéma. Elle est une source d’inspiration et on espère que tel un diamant, elle brillera encore très longtemps sous le feu des projecteurs.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s