Faits de Société

Fêtes de fin d’année : comment se protéger des violences faites aux femmes en ces temps de risques

Hello chère Armada ! C’est la période des fêtes de fin d’année. C’est super ! Ce sont des occasions uniques de partage entre parents et amis.
Malheureusement, c’est également une période un peu sensible, car on y constate beaucoup de violences en général et des violences faites aux femmes en particulier.

C’est avec un pincement au cœur que j’écris ce billet, parce qu’on ne devrait pas avoir à se soucier d’être méfiantes dans une période de réjouissances et de partages. Néanmoins, pour notre sécurité et pour avoir la chance de passer la dernière ligne de l’année en toute sérénité, il nous faut être prudentes.

Vous découvrirez donc tout au long de cet article, quelques conseils et astuces pour éviter de tomber dans certains pièges d’agressions, notamment en ces périodes de fête.

Qu’est-ce qui justifie le risque en cette période ?

De façon générale, les endroits festifs sont des sources d’insécurité pour les femmes. Selon un sondage de l’Association ‘’Consentis’’, près de 60% des femmes contre 10 % des hommes se sentent en insécurité dans un lieu festif. Ce même pourcentage de femmes aurait été victime de harcèlement et d’agression sexuelle.

On en voit pour preuve l’expansion des mouvements #metoo, #Balancetonporc, etc. à travers lesquels les femmes osent franchir le pas de la parole et dénoncer les actes de violence à leur endroit.

En Afrique, la situation est pire. Au Bénin en particulier, de nombreux cas de meurtres de jeunes femmes (et d’enfants) sont constatés pendant les périodes de fête de fin d’année. La plupart sont perpétrés pour des sacrifices rituels.

L’alcool et la recherche de gain facile par des moyens criminels, sont également des facteurs de risque qui jouent un rôle dans la survenue de ces actes de violence.

L’alcool

Au cours de la période des fêtes, on constate une forte consommation d’alcool. Un sondage américain publié dans le Journal of studies on Alcohol and Drugs, révèle que les hommes se montrent plus insistants avec les femmes lorsqu’ils consomment de l’alcool dans un cadre festif.

Cette étude précise que le cadre dans lequel a lieu la consommation d’alcool impacte également dans la survenance d’une agression. Ainsi, mesdames, vous êtes plus exposées à une agression lorsque vous sortez dans les bars ou boîtes de nuit en ces périodes de fêtes.

La recherche du gain facile

En cette période de fête, les pesanteurs socio-culturelles ont tellement d’emprise sur certaines personnes, qu’elles cherchent désespérément les moyens d’offrir de belles fêtes à leur famille, et ce, même au prix du sacrifice d’une vie humaine.

Nous nous devons d’être vigilantes et de veiller aux enfants de nos familles, car ils sont aussi des cibles pour ces personnes mal intentionnées. Disparitions, corps retrouvés sans certains membres ou organes, et braquages sont entre autres les terribles faits relevés fréquemment aux infos en ces périodes de fêtes.

Nous nous devons alors d’être très prudentes afin de nous protéger nous-mêmes, ainsi que nos proches. Voici en conséquence quelques astuces pour y arriver, avec la force de la Providence bien évidemment.

Comment se protéger en cette période sensible

Pour ne pas avoir des conseils totalement abstraits, en plus de recherches scientifiques, je me suis basée sur des discussions avec des proches et surtout sur un entretien avec un commissaire de police pour vous proposer ce qui suit.

Privilégiez les sorties en groupe !

Chère Armada, vous avez bien le droit de sortir pour décompresser et vous retrouver entre amis ou en famille pour ces fêtes de fin d’année, mais il vaut mieux privilégier les sorties en groupe.

Être nombreux lors d’une sortie nocturne évitera à quelqu’un de vous suivre ou de profiter d’une ruelle mal éclairée et peu fréquentée pour vous faire du mal. Cela s’applique également dans le restaurant, le bar ou la boîte de nuit où vous vous rendez. Allez en groupe aux toilettes ou sur la piste de danse.

Ne restez tout simplement pas seule.

Communiquez tous les détails de votre sortie à un proche !

Cette astuce me vient d’un proche, mais je la trouve très utile alors, je la partage avec vous. Lorsque vous sortez, partagez votre localisation avec, au moins une personne très proche de vous. Si vous vous déplacez en taxi, commencez par envoyer la photo du véhicule et la plaque d’immatriculation à votre proche. Le conseil s’applique aussi lorsque vous prenez un taxi-moto.

Prenez la plaque d’immatriculation, mais aussi l’immatriculation écrite dans le dos de la chemise du conducteur du taxi moto. Cela vous protège et constitue aussi un moyen de dissuasion si celui qui vous conduit avait de mauvaises intentions. Une fois à destination, n’hésitez pas à envoyer des photos de l’endroit où vous êtes.
Acceptez d’être traité de parano.(LOL)

Dans la même veine, il faut éviter de partager sa localisation actuelle via les réseaux sociaux. Quand on est à des événements ou dans des restaurants, on a parfois envie de partager sur nos réseaux ce que nous faisons où les bons moments passés. Il est préférable de le faire après avoir quitté l’endroit où l’on est afin de ne pas être traquée via les réseaux.

Les numéros verts

Beaucoup de pays travaillent de plus en plus à la mise sur pied d’un numéro vert à contacter en cas de violence ou tout simplement en cas de suspicion d’agression. Au Bénin, il s’agit du 166. C’est un numéro vert d’alerte qui permet d’avoir l’assistance des forces de l’ordre en cas d’agression ou de suspicion.

Lorsque vous sortez et que vous vous sentez suivi ou que vous remarquez un cas de violence même si cela ne vous touche pas directement, n’hésitez pas à appeler le 166. Il est totalement gratuit.

Les numéros de corridor de police !

Dans le but de mieux assurer la sécurité des citoyens, il a été mis en place au Bénin, des patrouilles du corridor de l’axe Cotonou-Malanville éclatées sur chaque territoire de police. Ainsi, tous les commissariats ont un numéro affiché pour le public.

Si dans le Commissariat de votre zone, il n’est pas affiché, vous pouvez le demander aux agents de la police qui ont l’obligation de vous le communiquer. Vous pouvez donc appeler ce numéro lorsque vous suspectez une menace. La patrouille de police viendra sur les lieux pour remettre de l’ordre. Ce numéro par contre est payant.

Limiter sa consommation d’alcool !


Chères dames, vous conviendrez avec moi qu’il sera difficile de composer un numéro si l’on est complètement ivre. Veillons de ce fait à limiter notre consommation d’alcool et à l’éviter carrément si nous ne supportons pas l’alcool. Pas de suivisme mesdames !
Vos vies en dépendent !

Surveiller son verre !

Même si vous ne buvez pas d’alcool, votre verre d’eau ou votre bouteille de jus ne vous met pas totalement à l’abri. Pour commencer, servez-vous directement et ne laissez jamais votre verre ou votre bouteille pour aller danser ou aller aux toilettes. Même si vous videz votre verre avant de vous lever, changez-le à votre retour.
Personne n’est digne de confiance mesdames.

Tout inconnu est suspect.


Ne faites aucunement confiance à un inconnu. Que ce soit un inconnu qui vous invite ou que vous rencontrez lors de votre sortie, soyez prudente. La délicatesse de cet aspect m’oblige à ne pas trop en dire, chères dames. Par contre, j’ajouterai qu’il faut éviter l’auto-stop également en cette période. On ne sait jamais sur qui on peut tomber.

Mesdames, permettez-moi de finir avec cette phrase empruntée à un commissaire : « Une fausse alerte vaut mieux qu’une surprise désagréable » alors n’hésitez pas à appeler les numéros sus évoqués ou tout simplement un proche qui pourra alerter les forces de l’ordre.

Mais sachez qu’Agoododjié ne vous souhaite que de belles choses en cette fin d’année. Nous espérons qu’avec le temps nous n’aurons plus besoin d’être aussi alertes pendant nos sorties et que nous serons aussi capables de profiter de la vie sans craindre qu’on atteigne à la nôtre.

Heureuses fêtes de fin d’année 🤍

AGOODOJIE!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s